Personnes aînées


FONDS POUR L’AMÉLIORATION DES CONDITIONS DE VIE DES PERSONNES AÎNÉES DE L’ESTRIE

La politique gouvernementale « Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté, au Québec » est destinée à donner aux collectivités le pouvoir d’agir et des moyens pertinents devant les transformations sociétales liées au vieillissement de la population. Un des outils choisis par le Secrétariat aux aînés pour mettre en œuvre cette politique est de régionaliser un fonds d’investissement dans le cadre d’ententes spécifiques, outil de développement disponible au sein des conférences régionales des élus du Québec.

Le Fonds pour l’amélioration des conditions de vie des personnes aînées de l’Estrie a pour mission de financer des projets concrets se réalisant en Estrie et visant l’amélioration des conditions de vie des personnes aînées. Les projets doivent s’inscrire dans les objectifs spécifiques de l’Entente spécifique sur l’adaptation régionale pour l’amélioration des conditions de vie des personnes aînées dans la région de l’Estrie 2013-2017, ainsi que dans ceux du Plan stratégique estrien 2014-2017.

PROCHAINS APPELS À PROJETS

Les organisations ont jusqu’au 31 octobre 2014 pour soumettre un projet.

ADMISSIBILITÉ

Ce Fonds s’adresse aux organismes à but non lucratif ou aux coopératives dont les activités sont similaires à celles d’un organisme à but non lucratif (c’est-à-dire ne pas donner de ristourne à ses membres), qui ont un bureau dans la région administrative de l’Estrie.

Un projet est jugé admissible s’il répond à tous les critères suivants :

  • Le projet s’inscrit dans les objectifs de l’Entente spécifique sur l’adaptation régionale pour l’amélioration des conditions de vie des personnes aînées dans la région de l’Estrie 2013-2017.
  • Le projet contribue à la réalisation du Plan stratégique estrien 2014-2017 de l’entente et s’inscrit clairement dans l’un de ses objectifs spécifiques.
  • La demande est déposée dans le respect de l’échéancier, par un organisme admissible.
  • Le projet n’occasionne pas de dédoublement ou de concurrence avec d’autres projets ou organisations couvrant le territoire de l’Estrie ou celui du projet.
  • Le promoteur assume au minimum 10 % du budget total du projet, que ce soit en argent, en ressources humaines ou en ressources matérielles.
  • La demande d’aide financière n’excède pas le montant maximum autorisé.
  • Le projet est d’une durée d’environ un an.

DOCUMENTATION